Le Milkshake.png

Allo.

Bienvenue sur Le Milkshake, ton carburant entrepreneurial! Ici, on brasse pour vous des trucs, des idées, des outils et des réflexions pour alimenter votre quotidien d'entrepreneur. 

Présentation visuelle : Bien représenter ses statistiques

Présentation visuelle : Bien représenter ses statistiques

Les stats, pour les intimes, on le sait, c’est utile pour prouver son point, illustrer l’évolution d’un sujet ou pour offrir plus de crédibilité à son propos. Par contre, ça peut rapidement devenir ennuyant, surtout s’il y en a beaucoup.

Choisir les bonnes statistiques à présenter, c’est bien. Bien les présenter, c’est mieux! Lancer un tableau du style Excel dans votre présentation peut sembler judicieux; après tout, toutes les informations recueillies sont importantes… non? Oui, mais pas pour une présentation visuelle. Placez plutôt ce tableau dans un rapport qui est beaucoup plus complet et faites ressortir ce qui est vraiment important.

Pour bien choisir vos données, considérez ceci :

  • Éliminez toutes les données non pertinentes, conservez celles qui illustrent bien votre message, et;
  • Regroupez les données en fonction des catégories tout en vous assurant de les séparer judicieusement pour alléger la présentation et permettre une meilleure intégration par votre public.

Pour ce qui est de la mise en forme, de manière générale, il faut accentuer les données importantes en fonction de votre objectif. Il y a les points un peu plus évidents comme bien choisir vos polices et leurs tailles, disposez les éléments graphiques pour faire suivre le mouvement naturel des yeux (de gauche à droite et de haut en bas) et évitez les animations et effets 3D envahissants. Il faut quand même aller un peu plus loin…

Choisir le bon type de graphique

Les graphiques à secteurs représentent généralement plusieurs catégories qui forment un ensemble. Le total de ces catégories équivaut à 100 %. On les utilisera par exemple pour les ventes de produits.

Les histogrammes et les courbes sont souvent utilisés pour démontrer l’évolution d’une situation dans le temps. Par exemple, on pourrait y illustrer les ventes par mois.

Les nuages de points offrent de l’impact puisque l’on voit ainsi toutes les données. On l’utilise pour démontrer les corrélations et les tendances entre deux données.

Les graphiques en cascades permettent d’expliquer la variation entre deux valeurs finales. Par exemple, on le verra pour illustrer la raison d’une baisse ou d’une augmentation des ventes.

Utilisation judicieuse de la couleur

Selon le contexte, vous pouvez utiliser plus ou moins de couleurs. Bien entendu, dans le cas où la couleur n’apporte aucune valeur, il est préférable d’en limiter le nombre. Elles peuvent vous permettre de mettre l’emphase sur une ou plusieurs données spécifiques.

Épurer les graphiques

Automatiquement, Office inclut plusieurs éléments qui ne sont pas toujours nécessaires et qui rendent le visuel plus lourd. Il est important de choisir des polices discrètes en évitant de les mettre en gras. Comme l’a dit Antoine de Saint-Exupéry : « La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer. »

 

Une fois bien illustrées, vos données vous aideront assurément à convaincre votre auditoire plutôt que de l’endormir... 😉 Bonne présentation!

Gestion documentaire : Voir par-dessus la montagne

Gestion documentaire : Voir par-dessus la montagne

Changer l'orientation d'une page dans un document Word

Changer l'orientation d'une page dans un document Word